La fiche Pédagogique

La fiche pédagogique est l’outil de base des profs ! En fait, elle fait partie de la « suite » des outils des professeurs : progression annuelle, séquence pédagogique (chapitres), séance pédagogique (cours d’une heure ou deux) qui permettent de s’assurer de la couverture du programme (en théorie). Petite remarque au passage. Lorsque vous construisez votre progression annuelle, assurez vous de prendre en compte que l’année ne s’étale en fait que sur une trentaine de semaines (environ 33) et qu’il faut inclure les séances d’évaluation (au moins une par séquence), ainsi que les séances de correction/remédiation.

L’ensemble de ces outils visent de s’assurer de l’atteinte des objectifs (transmission des connaissances et couverture du programme mais aussi évaluation des capacités ou connaissances). C’est un peu, comme dans le cadre de la gestion de projet, l’équivalent du diagramme de GANTT et de votre Work Breakdown Structure (découpage des tâches par chantier). Le suivi de l’atteinte des objectifs, séance par séance, permet d’ajuster les séances à venir : en cas de retard, vous pouvez décider de ne couvrir que partiellement certaines notions en classe et proposer des exercices en ligne via l’ENT, ou au contraire décider de faire un jeu de rôle ou mises en situations (que les élèves adorent et qui vous permettent d’évaluer de manière différente du devoir sur table l’acquisition des connaissances).

Construction

La construction de la fiche pédagogique dans ce cadre porte sur l’organisation d’une séance. Elle permet de cadrer la séance et s’assurer que l’heure passée avec les élèves sera utilisée à bon escient. Il y a donc une première partie de cadrage : quel est le titre de la séance, comment la séance s’intègre-t-elle à la progression annuelle, sa place dans la séquence pédagogique, les pré-requis, les notions et capacités travaillées pendant la séance, les supports utilisés, le matériel nécessaire et enfin les modalités d’évaluation. Autre point important les « transversalités » (comme vous le savez, certaines notions sont étudiées sous des éclairages différents en management, en sciences de gestion ou en économie, il est donc important de le souligner auprès des élèves et de se coordonner avec les collègues pour voir si la notion a déjà été vue ou pas, et si oui sous quel angle).

Ensuite, la seconde partie de la fiche pédagogique vise à détailler le déroulement de la séance, minute par minute. L’objectif est de réduire l’incertitude liée à l’organisation et le déroulement de la séance mais aussi réduire le niveau de stress du prof et augmenter son sentiment de maitrise (ou au moins l’impression de maitrise donnée aux élèves). L’objectif est aussi de rythmer la séance pour s’assurer que les élèves ne seront pas assomés. Grosso modo prévoir de changer d’activité toutes les 15 minutes (travail de lecture individuel, travail collectif de débat, travail individuel de synthèse, application, vidéo ou support audio à regarder …) et s’assurer de faire produire (écrire) les élèves à chaque séance (travail que vous pouvez noter ou pas, ramasser ou pas etc.). Comme au Crossfit, variez les plaisirs !

Il est important de bien prévoir l’objectif de chaque activité, l’activité du professeur, l’activité de l’élève, les supports utilisés et la méthode pédagogique utilisée. Petite remarque, la distinction activité élève/prof permet de voir qui va réellement travailler. Dans le principe, le travail du professeur se passe avant le cours (préparation, organisation du travail, sélection/création des supports etc…) et ce sont les élèves qui doivent travailler.

Justification

Chaque élément de votre fiche pédagogique doit être justifiable selon un ensemble de variables telles que : la taille du groupe que vous avez (vous ne pouvez pas faire les mêmes activités avec 15 élèves qu’avec 30, aussi la progression de certaines activités sera plus lente), la composition du groupe que vous avez (groupe peu participatif, trop dissipé etc… dans le second cas, il est important de garder en tête que certaines activités permettent de « calmer » le groupe et de les reconcentrer sur un objet donné : c’est le cas des vidéos (tous les élèves se taisent et regardent l’écran – merci le formattage !!) ou d’activités de synthèses si proposées au moment propice..). Enfin, il faut prendre en compte le moment de la journée (matin – retards de certains, mal réveillés donc prévoir des activités « énergisantes » ou après midi après le repas ou la digestion prend une bonne partie de leur énergie ou enfin vendredi fin de journée lorsque les élèves sont simplement intenables!).

Quelques exemples :

Voici quelques exemples de fiches pédagogiques que j’ai utilisé :

  • Exemple de fiche pédagogique utilisée lors de mon inspection
  • Exemple de la fiche pédagogique FP CAPET 2014 RSE BTS utilisée (et présentée !) lors de mon épreuve orale du CAPET (comme vous pouvez le voir, je n’ai pas eu le temps de la terminer. Ce qui n’est pas forcément grave: il ne faut pas que cela vous déstabilise. L’important est de pouvoir justifier de ses choix et d’avoir un plan cohérent avec la situation présentée)

Surtout n’hésitez pas à poser des questions ou apporter des informations complémentaires dans la partie commentaires !