Orientation en STMG

Hélas, beaucoup de nos élèves arrivent en STMG à contrecoeur. Une occasion nous est donnée, grâce aux cours d’Accompagnement Personnalisé, de donner un peu plus de sens à leur scolarité. En effet, c’est lors de ce temps que nous devons, notamment en première, parler d’orientation. Concrètement, le principal souci est qu’on ne s’improvise pas conseiller d’orientation. Il y a des connaissances en psychologie et en formation que nous n’avons pas nécessairement.

Généralement, l’AP est « confié » (pour ne pas dire « fourgué ») aux stagiaires et aux néo-titulaires. Les profs en poste voient ce temps comme du temps de perdu (à vrai dire, c’est le cas, si on ne sait pas trop quoi dire aux élèves et qu’on débarque dans le métier – et c’est normal).

Le site Eduscol propose quelques ressources pour l’orientation.

Ce que j’aime rappeler aux élèves, c’est que parler d’orientation, c’est parler de sens. C’est à dire de direction. Quelle direction leur scolarité a-t-elle prise et pourquoi ? mais surtout, quelle direction donneront-ils à leur vie ? Le mot « sens » signifie aussi : signification. Quelle signification vont-ils donner à leur scolarité ? à leur vie ?

Ces deux « modalités » du terme d’orientation peuvent être traitées en cours sous l’angle de la décision. L’orientation est le fruit de leurs décisions. Il peut donc être intéressant de s’intéresser à la façon dont on prend nos décisions.

Afin de donner du sens à la prise de décision des élèves, je procède par étapes :
Première phase : Nous sommes des êtres libres. Pour preuve, nous prenons des décisions. Ces décisions entrainent des conséquences. Nous sommes responsables des conséquences (directes) de nos décisions. Donc, la liberté implique la responsabilité.
Seconde phase : Selon quels critères prenons-nous nos décisions ? Les élèves pensent avant tout à l’expérience (ou « l’histoire personnelle »). Après quelques échanges, nous convenons généralement que nous prenons nos décisions en fonction de notre personnalité (lien avec le programme de Sciences de gestion, Question 1.1), mais aussi de nos valeurs (idem) et de nos objectifs personnels. Ce dernier point est pour moi fondamental. Je souligne avec insistance le fait que s’ils se se fixent pas d’objectifs propres, ils travailleront nécessairement et exclusivement à l’atteinte d’objectifs d’autres individus ou organisations.
Troisième phase : Quelle est votre personnalité ? Quelles sont vos valeurs ? Quels sont vos objectifs ?  Cette phase est la plus sympathique puisque les élèves travaillent individuellement ou en groupe sur leur propre identité. Je vais donner quelques références utiles à utiliser en cours.

Conférence sur l’orientation : Deux jours de conférences sur l’orientation, organisés par le CNAM. Très intéressant pour y voir un peu plus clair. Totalement génial ! D’autant plus que sur le lien proposé, il y a plein d’autres liens vers des conférences passionnantes en ergonomie etc.

Positran : C’est le site de Boniwell. Elle propose un système de cartes qui pourraient être utiles en cours d’AP. Je viens de les commander. Je pense les essayer l’année prochaine.

Quelques liens vers des questionnaires en ligne, gratuits :
Identifier ses forces : Ce site propose un questionnaire d’une centaine de questions (environ une heure pour nos élèves). Il propose ensuite un classement des forces de caractère les plus importantes du répondant.
Questionnaire métier : Mis en place par l’Etudiant. Il oriente vers une famille de métier plutôt qu’une autre.
Questionnaire métier 2 : Mis en place cette fois par l’ONISEP. Idem que celui de l’Etudiant.

Je n’ai pas d’avis particulier sur la pertinence de ces questionnaires pour l’instant. Je sais qu’ils permettent aux élèves de se poser des questions. Les résultats qui leur sont renvoyés peuvent parfois leur sembler décourageants. Ils se remettent en question. C’est souvent un moment d’échange intéressant : les idées qu’ils avaient sur eux-mêmes et sur leur projet est parfois fortement remis en question et débouche souvent sur de la curiosité pour certains métiers. C’est là qu’il est possible d’enchainer sur la quatrième phase.

Quatrième phase : Sélection et analyse d’un métier. Le mensuel « Economie et Management » que vous connaissez bien (puisqu’il fait partie des mensuels à lire pour la préparation de l’agrégation et du CAPET mais aussi parce que votre CDI est normalement abonné – et si ce n’est pas le cas, c’est une chose à faire rapidement), propose des descriptions de postes ainsi que des entretiens avec des professionnels au sujet de leur formation. Cela donne un peu de matière et confirme ou infirme le choix des élèves.

Cinquième phase : La rédaction du projet d’orientation. Cette phase nous permet de faire rédiger un texte à nos élèves. Nous travaillons par ce biais la maitrise de l’écrit.

Je vais alimenter cette rubrique au fur et à mesure de mes découvertes. J’ai essayé, cette année, l’éloge funèbre. Cela fonctionne pas trop mal. Bien que beaucoup d’élèves ont du mal à se projeter.

J’aime bien ce sujet car il nous touche aussi en tant que profs. On n’est jamais trop sûrs de nos choix et de notre orientation. Notre carrière ne s’arrête pas à l’obtention de notre titularisation, il nous reste beaucoup de décisions à prendre : aller enseigner dans le supérieur, aller enseigner à l’étranger, passer de nouveaux concours…

4 réflexions au sujet de « Orientation en STMG »

  1. Bonjour, je viens de découvrir votre blog sur le CAPET ECO GESTION. Je souhaiterais, si possible, avoir plus d’informations pour réaliser la note de synthèse.

    Où puis-je trouver de la documentation pour m’entrainer ?

    Merci de votre réponse.

    Bien cordialement,

    Jackie

    • Bonjour Jackie,
      Merci pour votre commentaire. Il y a plein de possibilités d’entraintement.
      Vous pouvez vous réferrer au livre « La note de synthèse aux concours » chez Gualino mais aussi parcourrir les annales des épreuves écrites du CAPET: il y a beaucoup de sujets disponibles pour s’entrainer. De plus; vous avez les rapports des jurys qui vous donnent de bonnes indications sur les éléments attendus.
      La méthode et la gestion du temps sont très importants. Il faut selon moi impérativement avoir une stratégie pour l’épreuve de note de synthèse incluant ces 2 éléments.
      Je me suis personnellement entrainé de cette façon (livre + annales) et une méthode très pratique dont je peux vous parler si vous le souhaitez.
      Bon courage et tenez moi informé !
      Pierre

  2. Bonjour Pierre,
    Existe t’il des prepas pour préparer l’oral du Capet eco-gestion à Paris ?
    Est ce utile ?
    Merci de votre retour 👌
    Bien cordialement
    Fred

    • Bonjour Fred,
      Je ne sais pas s’il y a des prépas. Ceci dit, il y a les ESPEs. Potentiellement, vous pouvez prendre contact avec l’ESPE le plus proche de chez vous et demander à participer à quelques sessions de préparation aux oraux. Aussi, dans tous les cas, vous pouvez assister aux oraux de l’agrégation ou du CAPET (concours public oblige – et pensez aux épreuves de l’interne même si les épreuves sont un peu différentes). Personnellement, assister aux oraux de l’agrégation comme auditeur m’a été TRES utile. Bon courage !

Laisser un commentaire